"

Et on vit très vite des têtes d’enfants regarder aux fenêtres.

Puis un gamin sortit de chez lui, et contempla avec enthousiasme l’homme qui jouait si bien.

Vint un deuxième, puis un autre et tous le regardaient envoûtés.

Celui-ci jouait toujours; sa musique devenait plus douce et plus captivante et leur faisait imaginer des pays merveilleux où ils n’auraient qu’à s’amuser sans jamais être grondés.

Et ainsi cette bande d’enfants devenait de plus en plus nombreuse.

Tous étaient heureux, riaient, chantaient et se tenaient par la main tout en suivant de plus en plus vite le joueur de flûte. Les parents se mirent à la poursuite leurs enfants qui s’en allaient à l’aventure, ensorcelés par le petit homme.

“N’allez pas avec lui, revenez avec nous, par pitié.” criaient les parents, désespérés et cherchant à les rattraper.

Mais ils se fatiguèrent bien vite et les perdirent de vue.

Le maire, enfermé dans sa maison s’arrachait les cheveux. Pendant ce temps le joueur de flûte suivis des enfants qui chantaient à tue-tête, arrivèrent à la montagne située derrière la ville, Ils étaient si heureux que personne n’aurait jamais pu les faire changer de route. Au son de la flûte la montagne s’entrouvit et tous, le joueur de flûte en tête, passèrent l’un après l’autre à travers la porte qui se referma aussitôt.

Resta dehors un petit boiteux qui n’avait pu marcher aussi vite que les autres. Lorsqu’ils arrivèrent les citoyens le trouvèrent en pleurs si triste de n’avoir pu entrer avec ses compagnons.


Des enfants il n’y avait plus trace et personne n’a jamais su ce qu’il en était advenu."


Retour à l'accueil